CITATION : COLUCHE

L'amour rend fou. Il n'y a que la guerre qui Rambo.

A la télé ils disent tous les jours : « Y a trois millions de personnes qui veulent du travail. » C'est pas vrai : de l'argent leur suffirait.

Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit.

Avant je me souviens à la plage, il fallait écarter le maillot pour voir les fesses, aujourd'hui il faut écarter les fesses pour voir le maillot !

On m'a toujours dit qu'il faut cueillir une cerise avec la queue. Déjà que j'ai du mal avec la main.

Je fais deux régimes en même temps, parce qu'avec un seul, j'avais pas assez à manger.

Coluche
ça roule, ma poule, © Le Cherche midi. 2002

Pour critiquer les gens, il faut les connaître et pour les connaître il faut les aimer.

Coluche
Pensées et anecdotes. 1995

Je rappelle qu'aux échecs, si la victoire est brillante, l'échec est mat.

Coluche
Et vous trouvez ça drôle. 1998

Le cancer, au prix que ça coûte, on n'est même pas sûr de mourir guéri.

Un crédit à long terme, ça veut dire que moins tu peux payer, plus tu payes.

Le champignon le plus vénéneux, c'est celui qu'on trouve dans les voitures.

Un bon discours politique ne doit émettre que des idées avec lesquelles tout le monde est déjà d'accord avant !

Pour qu'il y ait du chômage quelque part, il faut déjà qu'il y ait du travail. En France, il y a les deux, seulement quand il y a du travail, les travailleurs se plaignent de travailler.

Les hommes politiques, c’est comme les trous dans le gruyère. C’est indissociable: plus il y a de gruyère, plus il y a de trous, et malheureusement, plus il y a de trous, moins il y a de gruyère.

Avant moi, la France était coupé en deux. Avec moi, elle sera pliée en quatre !

Coluche
Slogan de la campagne électorale. 1980

Il faut se méfier des comiques, parce que quelquefois ils disent des choses pour plaisanter.

On ne peut pas dire la vérité à la télé : il y a trop de monde qui regarde.

Si on écoutait ce qui se dit, les riches seraient les méchants et les pauvres seraient les gentils, et bien sûr tout le monde veux devenir méchant !

Attention au surmenage. Et surtout quand vous ne regardez rien, pensez à retirer vos lunettes.

Les hommes politiques, il y'en a certains, pour briller en public, ils mangeraient du cirage.

DERNIERES CITATIONS

« Va faire un petit tour, respire le grand air ! Après, je te parlerai de l'amour. Si je me souviens un peu. »

Francis Cabrel

[1]

« Les jours passent, la nuit reste. Maintenant, tu me manques. Des fois c'est tes bras, des fois c'est tes pas dont je crois reconnaître le bruit. La plupart du temps, c'est toi en entier. »

Mathias Malzieu

[3]

« À quoi penses-tu ? Je pense au premier baiser que je te donnerai. »

Paul Eluard

[2]

« Si un jour je pouvais avoir le sentiment d’être meilleur parent pour mes enfants, mari parfait pour mon épouse, super copain pour mes amis, généreux avec ceux qui ont moins que moi, dans ce cas ma vie serait celle de l’homme le plus heureux de son temps ! »

Jah Olela Wembo

[6]

« Le chemin qui mène à l’autre est quelquefois semé d’embûches, seul maître « Temps » permet de dissiper le doute et vaincre les obstacles. »

Jah Olela Wembo

[2]

CONNEXION

IDENTIFIANT :


MOT DE PASSE :


CITATION DU JOUR

citation du jour
C’est ce que nous pensons déjà connaître qui nous empêche souvent d’apprendre.
[Claude Bernard] - Extrait du site www.intoxitation.com