CITATION : COLUCHE

Heureusement que tout le monde ne pense pas comme moi sinon la France se serait un beau bordel !!! d'ailleurs c'est un beau bordel la France, je me demande si tout le monde ne pense pas comme moi !!!

L'amour rend fou. Il n'y a que la guerre qui Rambo.

A la télé ils disent tous les jours : « Y a trois millions de personnes qui veulent du travail. » C'est pas vrai : de l'argent leur suffirait.

Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit.

Avant je me souviens à la plage, il fallait écarter le maillot pour voir les fesses, aujourd'hui il faut écarter les fesses pour voir le maillot !

On m'a toujours dit qu'il faut cueillir une cerise avec la queue. Déjà que j'ai du mal avec la main.

Je fais deux régimes en même temps, parce qu'avec un seul, j'avais pas assez à manger.

Coluche
ça roule, ma poule, © Le Cherche midi. 2002

Pour critiquer les gens, il faut les connaître et pour les connaître il faut les aimer.

Coluche
Pensées et anecdotes. 1995

Je rappelle qu'aux échecs, si la victoire est brillante, l'échec est mat.

Coluche
Et vous trouvez ça drôle. 1998

Le cancer, au prix que ça coûte, on n'est même pas sûr de mourir guéri.

Un crédit à long terme, ça veut dire que moins tu peux payer, plus tu payes.

Le champignon le plus vénéneux, c'est celui qu'on trouve dans les voitures.

Un bon discours politique ne doit émettre que des idées avec lesquelles tout le monde est déjà d'accord avant !

Pour qu'il y ait du chômage quelque part, il faut déjà qu'il y ait du travail. En France, il y a les deux, seulement quand il y a du travail, les travailleurs se plaignent de travailler.

Les hommes politiques, c’est comme les trous dans le gruyère. C’est indissociable: plus il y a de gruyère, plus il y a de trous, et malheureusement, plus il y a de trous, moins il y a de gruyère.

Avant moi, la France était coupé en deux. Avec moi, elle sera pliée en quatre !

Coluche
Slogan de la campagne électorale. 1980

Il faut se méfier des comiques, parce que quelquefois ils disent des choses pour plaisanter.

On ne peut pas dire la vérité à la télé : il y a trop de monde qui regarde.

Si on écoutait ce qui se dit, les riches seraient les méchants et les pauvres seraient les gentils, et bien sûr tout le monde veux devenir méchant !

Attention au surmenage. Et surtout quand vous ne regardez rien, pensez à retirer vos lunettes.

DERNIERES CITATIONS

« Le respect porté aux autres rejaillit sur soi, si l'on nie le sacré dans l'autre, on nie le sacré en soi. On est ainsi humainement porté vers l’absence de compassion, et l'amour se transforme en machine... C'est la mort tout en restant vivant. »

Raymond Johnson

[17]

« Pour moi, la galanterie, c'est très important; seulement, je n’arrive jamais à me souvenir si la politesse veut que je tienne la porte à la dame ou si c’est le contraire. »

Marc Escayrol

[39]

« Une personne ayant un père casse-pied n’a pas forcément une mère Caspienne. »

Marc Escayrol

[30]

« Le verbe aimer se conjugue trop souvent à l’imparfait du possessif. »

Marc Escayrol

[30]

« Fondue enchaînée  : Soirée sado-maso savoyarde. »

Marc Escayrol

[27]

CONNEXION

IDENTIFIANT :


MOT DE PASSE :


CITATION DU JOUR

citation du jour
Certains n’emploient les paroles que pour déguiser leurs pensées.
[Voltaire] - Extrait du site www.intoxitation.com