VOIR LES COMMENTAIRES

ACCUEIL > Voir les commentaires

Femme de l’Etre. Je suis aussi robuste qu’un Hêtre centenaire. Mes racines sont longues et plus que résistantes. Alors, à vous les opportunistes et vous les parasites en tous genres, aux êtres du parEtre (paraître) sans scrupule, je vous préviens ; gardez bien vos distances !

Il n'y a aucun commentaire de référencé dans la base de données.
(Vous devez être connecté pour poster un commentaire.)

Votre commentaire :



Vous pouvez indiquer votre site web si vous en possedez un :






(Vous devez être connecté pour poster un commentaire.)

DERNIERES CITATIONS

« Le respect porté aux autres rejaillit sur soi, si l'on nie le sacré dans l'autre, on nie le sacré en soi. On est ainsi humainement porté vers l’absence de compassion, et l'amour se transforme en machine... C'est la mort tout en restant vivant. »

Raymond Johnson

[5]

« Pour moi, la galanterie, c'est très important; seulement, je n’arrive jamais à me souvenir si la politesse veut que je tienne la porte à la dame ou si c’est le contraire. »

Marc Escayrol

[17]

« Une personne ayant un père casse-pied n’a pas forcément une mère Caspienne. »

Marc Escayrol

[12]

« Le verbe aimer se conjugue trop souvent à l’imparfait du possessif. »

Marc Escayrol

[13]

« Fondue enchaînée  : Soirée sado-maso savoyarde. »

Marc Escayrol

[11]

CONNEXION

IDENTIFIANT :


MOT DE PASSE :


CITATION DU JOUR

citation du jour
Il n'est plus temps d'aimer alors qu'il faut mourir.

[Pierre Corneille] - Extrait du site www.intoxitation.com