CITATION SUR LA FOLIE

S'il avait pu conquérir le monde entier, il en aurait cherché un nouveau pour satisfaire l'avidité de ses désirs.

Charles Rollin
Histoire romaine. 1738-1741

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Il faut être toujours ivre. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise nos épaules, il faut s'enivrer sans trêve. De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous!

Charles Baudelaire
Le Spleen de Paris.

Tout homme éprouve envers n'importe quelle jolie femme ce que vous appelez l'amour.

Décidément, il n'y a que les femmes pour savoir aimer!

C'est effroyable le bruit d'un coeur qui se casse. Comme un œuf près à éclore écrasé par un bulldozer en porcelaine.

Mathias Malzieu
Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi. 2006

Ne pleure pas sur les morts qui ne sont plus que des cages dont les oiseaux sont partis

Rien n'est plus dangereux qu'une idée quand on n'en a qu'une.

Les hommes politiques, il y'en a certains, pour briller en public, ils mangeraient du cirage.

La vie est un restaurant petit, mauvais et cher. En plus, c'est trop court.

Ajouter de la vie aux jours lorsqu'on ne peut plus ajouter de jours à la vie.

Nous entrons dans la vie avec la loi d'en sortir ; nous venons faire notre personnage et il nous faut ensuite disparaître.

On entre, on crie, et c'est la vie... On bâille, on sort, et c'est la mort.

La vie ? Le voyage vaut la peine d'être fait une fois.

La première moitié de la vie se passe à désirer la seconde. La seconde à regretter la première.

Il existe trois catégories d'amis : ceux, comme la nourriture, sans lesquels on ne pourrait pas vivre ; ceux, comme les remèdes, dont on a besoin à l'occasion ; et ceux, comme la maladie dont on ne veut à aucun prix.

Il y a toujours deux chances pour ne pas retrouver l'ami que l'on quitte : notre mort ou la sienne.