CITATION SUR LA VIE

Il n'y a aucun remède contre la naissance et contre la mort, sinon de profiter de la période qui les sépare.

George Santayana
Soliloques en Angleterre.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

C'est la poésie qui a adouci les hommes farouches.

Dieu donne la robe selon le froid.

Quiconque est capable de mentir est indigne d'être compté au nombre des hommes, et quiconque ne sait pas se taire est indigne de gouverner.

Afin qu'un ouvrage soit véritablement beau, il faut que l'auteur s'y oublie, et me permette de l'oublier.

Il n'y a pas de plus dangereuse illusion que la notion par laquelle les gens s'imaginent éviter l'illusion.

On a pris pour braves des lâches qui craignaient de fuir.

Tout est difficile avant d'être simple.

Le moyen d'être sauf, c'est de ne pas se croire en sécurité.

Pour voir la lumière de Dieu, éteignez votre petite chandelle.

Ne sois pas déçu en surestimant le bonheur dans le mariage. Souviens-toi des rossignols qui chantent seulement dans les mois du printemps, mais sont généralement silencieux lorsqu'ils ont pondu.

Le mépris efface l'injure plus vite que la vengeance.

Celui qui attend que tout danger soit écarté pour mettre les voiles, ne prendra jamais la mer.

Le silence est le plus bel ornement pour une femme, mais il est peu porté.

Celui qui ne peut pardonner aux autres se coupe des ponts qu'il devra traverser, car tout homme éprouve le besoin de se faire pardonner.

La main n'atteint pas ce que le coeur refuse.