CITATION SUR LES FEMMES

Si les femmes savaient à quel point on les regrette lorsqu'elles s'en vont, elles partiraient plus vite !

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Un ennemi acquis sans effort, c'est un trésor surgi dans la maison ; il doit m'être cher, cet auxiliaire de ma carrière spirituelle.

Il faut avoir une conviction totale dans son propre chemin spirituel, alliée à un respect parfait envers les autres vérités.

On ne peut être aimant et compatissant sans contenir ses désirs et ses intérêts immédiats.

Le bonheur se distingue du plaisir : ce dernier n'est pas lié au sentiment de l'existence, on ne s'y oublie pas en tant qu'être singulier.

Mais, dans la mort d'un homme, un monde inconnu meurt, et je me demandais quelles étaient les images qui sombraient avec lui.

Le grand courage, c'est encore de tenir les yeux ouverts sur la lumière comme sur la mort.

Quand on soutient que les gens les moins sensibles sont, à tout prendre, les plus heureux, je me rappelle le proverbe italien «Il vaut mieux être assis que debout, être couché qu'assis ; mais il vaut mieux être mort que tout cela.»rn

Y a-t-il une vie après la mort ? Seulement Jésus pourrait répondre à cette question. Malheureusement il est mort.

Alors il y aura un rire immense de désespoir quand les hommes verront ce vide, quand il faudra quitter la vie pour la mort ... pour la mort qui mange, qui a faim toujours.

La mort est le commencement de l'immortalité.

Qui saute la vie saute la peur de mourir

La mort est moins cruelle que la crainte de la mort.

Si quelqu'un croit qu'il est né, il ne peut pas éviter la crainte de la mort. Qu'il cherche donc s'il est jamais né, ou si le Soi, l'Atman, a fait l'objet d'une naissance. Il découvrira que le Soi existe toujours, que le corps qui a pris naissance peut se réduire finalement à une pensée et que c'est l'intervention des pensées qui est à la racine de tout ce gâchis. Il faut donc découvrir d'où jaillissent les pensées. Si vous y parvenez, vous "séjournerez" dans le Soi immortel le plus intime et vous serez libéré de l'idée de la naissance et de la crainte de la mort.

Les morts, en vérité, sont heureux. Ils se sont débarrassés de leur encombrante carapace: leur corps. Les morts ne pleurent pas, ce sont les survivants qui pleurent les morts. Est-ce que les hommes ont peur de dormir ? Bien au contraire, le sommeil est recherché et, à son réveil, chacun dit qu'il a bien dormi. On prépare soigneusement son lit pour bien dormir. Or le sommeil est une mort temporaire; la mort est un sommeil prolongé. Puisque l'homme meurt ainsi tandis qu'il vit, il n'a pas besoin de pleurer le décès d'autrui. Notre existence est évidente, avec ou sans corps physique, dans l'état de veille, le rêve ou le sommeil sans rêve. Alors pourquoi vouloir rester enchaîné dans le corps. Que l'homme trouve son Atman, son Soi immortel. Alors il pourra mourir, devenir immortel et heureux.

Il y a trois causes de mort : l'ignorance, l’amour déréglé pour le bien-être, l’incapacité de supporter l’infini.