CITATION SUR LE TRAVAIL

Quand vous payez quelqu'un à ne rien faire, il est normal de devoir l'augmenter si vous voulez qu'il commence à travailler.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Ne pleure pas sur les morts qui ne sont plus que des cages dont les oiseaux sont partis

Rien n'est plus dangereux qu'une idée quand on n'en a qu'une.

Les hommes politiques, il y'en a certains, pour briller en public, ils mangeraient du cirage.

La vie est un restaurant petit, mauvais et cher. En plus, c'est trop court.

Ajouter de la vie aux jours lorsqu'on ne peut plus ajouter de jours à la vie.

Nous entrons dans la vie avec la loi d'en sortir ; nous venons faire notre personnage et il nous faut ensuite disparaître.

On entre, on crie, et c'est la vie... On bâille, on sort, et c'est la mort.

La vie ? Le voyage vaut la peine d'être fait une fois.

La première moitié de la vie se passe à désirer la seconde. La seconde à regretter la première.

Il existe trois catégories d'amis : ceux, comme la nourriture, sans lesquels on ne pourrait pas vivre ; ceux, comme les remèdes, dont on a besoin à l'occasion ; et ceux, comme la maladie dont on ne veut à aucun prix.

Il y a toujours deux chances pour ne pas retrouver l'ami que l'on quitte : notre mort ou la sienne.

Le temps ne s'incline pas devant nous, mais nous devant le temps.

La jalousie est comme un acide qui attaque d'abord le coeur du jaloux lui-même pour atteindre ensuite celui qu'il jalouse.

Le bonheur a les bras ouverts et les yeux fermés.

Sur les flots, sur les grands chemins, nous poursuivons le bonheur. Mais, il est ici le bonheur.