CITATION SUR LA POLITIQUE

Pourquoi obliger les anciens à travailler pour payer le chômage des jeunes alors que les jeunes pourraient travailler pour payer la retraite des anciens.

Stone
Socialement se serait mieux.
Citation : Pourquoi obliger les anciens à travailler pour payer le chômage des jeunes alors que les jeunes pourraient travailler pour payer la retraite des anciens.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

La réel jouissance de ma vie sera ma mort

Le pire n'est pas de tout savoir mais de tout comprendre.

Ta maniére de me dire que tu m'aime me semble si fausse , que je finis par y croire

Peut-être donnons-nous le meilleur de nous-mêmes à ceux qui de leur côté ne nous accordent que rarement une pensée.

L'important c'est seulement de savoir comment tu te sens quand tu es avec cette personne.

L'éducation est à l'âme ce que la sculpture est à un bloc de marbre.

L'amour, c'est accepter de souffrir.

La plus grande souffrance c'est d'aimer sans être aimer en retour.

La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.

Ne me dites pas que le problème est difficile. S'il n'était pas difficile ce ne serait pas un problème.

Parfois on a juste besoin d'une personne qui comprend la raison de notre silence.

Parcequ'il y a toujours un peu de vérité derrière les " je rigole"... Un peu de curiosité derrière les " je demandais juste " ... Un peu de savoir derrière les " je savais pas " ... Un peu de mensonge derrière les " je m'en fou"... Un peu de souffrance derrière les " ca va merci"...

Les trois clés du bonheur dans la vie : se soucier des autres, oser pour les autres, partager avec les autres.

L'enfance passe, la jeunesse prend place, la vieillesse les remplace et la mort les efface ... La vie est courte, le jugement est long et la sentence est éternelle, ne l'oublions pas... Alors fais de ta vie le chemin qui te mènera au paradis tu y entreras par la porte de ton choix.

Parfois, on a besoin de s'éloigner, de prendre l'air, d'oublier tous nos problèmes, d'oublier qu'on a une vie merdique, d'oublier que les cons existent, d'oublier qu'on a mal, et pour cela, on s'isole un instant, même 30 secondes, pendant ce temps on n'entend rien, on ne ressent rien, on ne pense à rien, on oublie tout... Et puis l'instant d'après, c'est reparti, cette vie à 100 000 km/h, cette vie où on a pas le temps de respirer, cette vie qui parfois nous empoisonne, cette vie qui nous fait tant souffrir mais cette vie qu'on aime tellement...