CITATION HUBERT-FELIX THIEFAINE

1

A l'ombre de vos centrales, je crache mon cancer.

Il est bientôt minuit mais je fais beaucoup plus jeune.

Dans les ruines de l'école ou brûle un tableau noir, une craie s'est brisée en écrivant : espoir.

Mais que devient le rêveur quand le rêve est fini ?

J'ai fini par fumer ma carte d'identité...

Le blues est au fond du couloir.

C'est pas parce qu'on n'aime pas les gensqu'on doit aimer les chiens.

Exigeons l'immortalité Et refusons de retourner Peu à peu vers la face cachée De la nuit.

A mettre sa vie en musique On en oublie parfois de vivre.

Moi si j'étais Dieu, je ne croirais pas en moi.

1

DERNIERES CITATIONS

« L'avenir appartient à ceux qui rêvent trop. »

Grand corps malade

[10]

« Pourquoi se souvient-on du passé et pas du futur ? »

Stone

[27]

« Tenez, dit l'avare : voici un calendrier neuf, et qu'il vous fasse toute l'année ! »

Jules Renard

[16]

« Il est temps d'instaurer la religion de l'amour. »

Louis Aragon

[16]

« Pourquoi obliger les anciens à travailler pour payer le chômage des jeunes alors que les jeunes pourraient travailler pour payer la retraite des anciens. »

Stone

[60]

EN PLUS