CITATION D'AMOUR

Baisse un peu l'abat-jour, veux-tu, nous serons mieux. C'est dans l'ombre que les coeurs causent, et l'on voit beaucoup mieux les yeux quand on voit un peu moins les choses.

Paul Géraldy
Toi et moi.
Citation : Baisse un peu l'abat-jour, veux-tu, nous serons mieux. C'est dans l'ombre que les coeurs causent, et l'on voit beaucoup mieux les yeux quand on voit un peu moins les choses.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Air bleu, eau bleue, azur qui vibre, de tout ce jardin fabuleux.

Anna de Noailles
Les Eblouissements. 1907

En effet, le budget n'est pas le coffre-fort, mais un arrosoir, plus il puise et répand l'eau, plus un pays prospère.

Honoré de Balzac
Les Employés. 1837

Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre, comme un flot de vin vieux, des parfums engageants.

Arthur Rimbaud
Poèsie, "Le Buffet". 1871

Je suis un peu brusque, me disait-il, et la bonté de mon coeur ne rassure pas toujours sur la rudesse de mes manière.

Marie Sophie Cottin
Claire d'Albe. 1799

L'ambition, l'amour, l'avarice, la haine, tiennent comme un forçat son esprit à la chaîne.

Nicolas Boileau
Satires. 1668

Un coeur que le chagrin nuit et jour empoisonne, sait-il lui-même, hélas ! s'il sera généreux.

Jean-François Marmontel
Numitor. 1752

La nuit, tous les chagrins se grisent.

Serge Gainsbourg
Pensées, provocs et autres volutes. 2006

En vérité, c'est un chose étrange, que de partir et de se déménager comme nous faisons ; on se fait pitié soi-même, on n'a plus rien.

Madame de Sévigné
Lettre à Mme de Grignan. 1694

J'ai suivi tes conseils, je meurs déshonorée.

Jean Racine
Phèdre. 1677

Salut ! derniers beaux jours ; le deuil de la nature convient à la douleur, et plaît à mes regards.

Alphonse de Lamartine
Méditations poétiques. 1820

C'est un hasard, quand un Astrologue devine le temps qu'il doit faire.

Antoine Furetière
Dictionnaire Universel. 1690

Notre âme a peur. [...] Or la vie détruit tous ses rêves et la mort lui fait regretter la vie.

henri-Frédéric Amiel
Journal intime. 1847-1883

Faisons notre devoir, les Dieux feront le reste.

Voltaire
Rome sauvée. 1752

Le doute ressemble à ces mouches importunes qu'on chasse et qui reviennent toujours.

Joseph de Maistre
Les soirées de Saint-Pétersbourg. 1821

La douleur est comme cette tige de fer que les sculpteurs mettent au sein de leur glaise, elle soutient, c'est une force !

Honoré de Balzac
Béatrix. 1839