CITATION D'AMOUR

Le temps irrévocable a fui. L'heure s'achève. Mais toi, quand tu reviens, et traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève, tes yeux plus clairs. À travers le passé ma mémoire t'embrasse.

Paul-Jean Toulet
Chansons, Romances sans musiques.
Citation : Le temps irrévocable a fui. L'heure s'achève. Mais toi, quand tu reviens, et traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève, tes yeux plus clairs. À travers le passé ma mémoire t'embrasse.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Vis-à-vis des femmes, on en est réduit par l'ordre social à ne jamais être que mendiant ou voleur.

L'imagination a le droit de se griser à l'ombre de l'arbre dont elle fait une forêt.

L'immoralité de l'homme triomphe de l'amoralité de la femme.

Ne pas avoir d'idées et savoir les exprimer : c'est ce qui fait le journaliste.

Le monde est une prison où il vaut mieux occuper une cellule individuelle.

L'âge des femmes se calcule en ajoutant l'âge qu'elles se donnent à celui que leur donne leur meilleure amie et en divisant par deux.

Anormal : ce qui est normal chez les anormaux.

Enfant : fruit qu'on fit.

Sardine : petit poisson sans tête qui vit dans l'huile.

La grosse truie ne sait pas pourquoi, en la regardant, la maigre rigole.

La minorité a ceci de supérieur à la majorité qu'elle comprend un nombre inférieur d'imbéciles.

Il vaut mieux être cocu que ministre. Ca dure plus longtemps et l'on n'est pas obligé d'assister aux séances.

Mourir : occasion posthume de faire parler de soi.

Il faut bien que tout le monde vive. Et comme il faut bien que tout le monde meure, ça fait une moyenne.

Le chauffeur est, de loin, la partie la plus dangereuse de l'automobile.