CITATION D'AMOUR

Tomber amoureux porte bien son nom, on se casse la gueule.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Chaque fois qu'un enfant dit : « Je ne crois pas aux fées », il y a quelque part une petite fée qui meurt.

Hier soir, je dis à ma femme : « Ruth, crois-tu que la passion et le sexe, ce soit fini entre nous ? », elle me répond : « On discutera après la pub ».

Claude Crébillon Fils
Les égarements du coeur et de l'esprit.

Certaines personnes pensent nous connaître, c'est fou, on se connait si peu soi-même.

Stone
13 ferluci. 2015

Je ne comprends pas les femmes de vouloir être les égales de l'homme, alors qu'elles lui sont tellement supérieures ! C'est de la modestie au fond.

Frédéric Dard
Les pensées de San-Antonio. 1996

Pourquoi les politiques nous mentent et nous délaissent , alors qu'on m'avait dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse.

Pourquoi les politiques nous mentent et nous délaissent , alors qu'on m'avait dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse.

JE CROIS QUE CE QUE JE VOIE

saint thomas
bible.

Je sais que sur les vœux on n'a point de puissance, que l'amour veut partout naître sans dépendance, que jamais par la force on n'entra dans un coeur, et que toute âme est libre à nommer son vainqueur.

Molière
Le Misanthrope. 1666

C'est lorsqu'on n'a passé proche de la mort, qu'on fini par s'ouvrir les yeux et qu'on comprends ce que signifie réellement de vivre ; N'abandonnez jamais, tout vaut la peine d'être vécu, même les moments malheureux vous font grandir. Il suffit de bien s'entourer pour voir les bons côtés de la vie et si vous croyez être seul c'est que vous avez mal regardé, il y aura toujours quelqu'un pour vous aider à grandir dans le parcours qu'est la vie.

La guerre est quelquefois nécessaire, il est vrai ; mais c'est la honte du genre humain qu'elle soit inévitable en certaines occasions.

Fénelon
Les aventures de Télémaque. 1699

Il y aura toujours des guerres entre les hommes, parce qu'ils sont ambitieux, que l’intérêt les gouverne, et que d'ailleurs le zèle de la religion, les rends cruels.

Gabriel Girard
Synonymes François. 1736

Les blessures de la langue sont plus dangereuses que celles du sabre.

Tu ne peux pas dire que tu ne l'aimes pas , car le contraire de l'amour c'est l'indifférence. Et tu sais très bien que ce n'est pas de sa présence que tu souffriras , étant donné qu'en ce moment tu souffres déjà de son absence.

La Terre est le ciment reliant les personnes.

L'être humain se protège derrière des murs, par simple peur de la nature.