CITATION SUR LA VIE

Il est beaucoup plus facile pour un philosophe d'expliquer un nouveau concept à un autre philosophe qu'à un enfant. Pourquoi ? Parce que l'enfant pose les vraies questions.(Extrait d'une interview dans Le monde - Octobre 1971)

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

L'avare ne cesse de traire que lorsque le sang coule !

L'usage du tabac est une des causes principales de la pauvreté.

Dieu doit aimer les pauvres, autrement il n'en aurait pas créé autant.

Certaines personnes ont tellement honte d'emprunter de l'argent qu'elles n'osent pas le rendre.

Quand des mouches se prennent dans les pâtes à muffins, le sage ajoute des raisins.

Et le choix que chacun fait de sa vie et de lui-même était authentique puisqu'il se faisait en présence de la mort.

A petit feu ou à grand feu ; qu’importe le genre de mort, du moment que l’on meurt.

Alors il y aura un rire immense de désespoir quand les hommes verront ce vide, quand il faudra quitter la vie pour la mort, pour la mort qui mange, qui a faim toujours.

On a divers sujets de mépriser la vie, mais on n’a jamais raison de mépriser la mort.

La religion est si consolante. On ne doit rien aux gens qui crèvent de misère, puisqu'ils ont la religion pour les consoler. Il ne tient qu'à eux de manger leurs croûtes avec délices ou même de se réjouir en ne mangeant absolument rien. Les ventres creux sont des tambours excellents pour l'entraînement des miséreux à la conquête du Paradis. Tant pis pour eux s'ils ne comprennent pas leur bonheur.

La conception du paradis est au fond plus infernal que celle de l'enfer. L'hypothèse d'une félicité parfaite est plus désespérante que celle d'un tourment sans relâche, puisque nous sommes destinés à n'y jamais atteindre.

Il vaut mieux ... s'unir pour obtenir le bonheur sur la terre que de se disputer sur l'existence d'un paradis dans le ciel.

La mort est quelquefois un châtiment ; souvent c'est un don ; mais pour plus d'un, c'est une grâce.

On parle toujours mal quand on a rien à dire.

Le coeur le plus sensible à la beauté des fleurs est toujours le premier blessé par les épines ……