CITATION LUCRECE

1

Aucun jour n'a suivi la nuit, aucune nuit n'a été suivie de l'aurore, qui n'ait entendu des pleurs mêlés à des vagissements douloureux, compagnons de la mort et des noires funérailles.

Chacun se fuit toujours soi-même.

Mais pourquoi donc vouloir plus longue vie ? Qu'en sera-t-il retranché du temps qui appartient à la mort ? Nous ne pourrions rien en distraire qui diminuât la durée de notre néant. Ainsi, tu auras beau vivre assez pour enterrer autant de générations qu'il te plairait, la mort toujours t'attendra, la mort éternelle, et le néant sera égal pour celui qui a fini de vivre aujourd'hui ou pour celui qui est mort il y a des années et des mois.

Tu as beau vivre et jouir de la vie, ta vie n'est qu'une mort, toi qui en gaspilles la plus grade part dans le sommeil et dors tout éveillé, toi que hantes les songes, toi qui subis le tourment de mille maux sans parvenir jamais à en démêler la cause, et qui flottes et titubes dans l'ivresse des erreurs qui t'épargnent. Enfin, pourquoi trembler si fort dans les alarmes ? Quel amour déréglé de vivre nous impose ce joug ? Certaine et toute proche, la fin de la vie est là ; l'heure fatale est fixée, nous n'échapperons pas.

L'homme est à soi-même un compagnon inséparable et auquel il reste attaché tout en le détestant

1

DERNIERES CITATIONS

« Il vaut mieux penser le changement que changer le pansement. »

Francis Blanche

[14]

« Même les plus cons ont leur jour de gloire : leur anniversaire. »

Anonyme

[20]

« Puisqu'il faut bien un jour pousser son dernier soupir, autant que ce soit le jour de son anniversaire, au moins ça peut aider à éteindre les bougies. »

Anonyme

[27]

« J'ai rencontré juste avant Pâques un agneau qui faisait des projets d'avenir. »

Anonyme

[20]

« Restez chez vous ! »

Stone

[35]

CONNEXION

IDENTIFIANT :


MOT DE PASSE :