CITATION SUR DIEU ET LA RELIGION

Si quelqu'un croit qu'il est né, il ne peut pas éviter la crainte de la mort. Qu'il cherche donc s'il est jamais né, ou si le Soi, l'Atman, a fait l'objet d'une naissance. Il découvrira que le Soi existe toujours, que le corps qui a pris naissance peut se réduire finalement à une pensée et que c'est l'intervention des pensées qui est à la racine de tout ce gâchis. Il faut donc découvrir d'où jaillissent les pensées. Si vous y parvenez, vous "séjournerez" dans le Soi immortel le plus intime et vous serez libéré de l'idée de la naissance et de la crainte de la mort.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Presque toute l'absurdité du comportement émane du désir d'imiter ceux à qui l'on ne peut ressembler.

L'absurdité d'une chose n'est pas une raison contre son existence, ça en est plutôt une condition.

Lorsque nous sommes au point de tout laisser tomber, il faut réfléchir à ce qui autrefois nous donnait des ailes et constater que nous pouvons construire ce qui nous permettra de voler de nouveau.

Sais-tu qui sont les mauvais pères ? Ce sont ceux qui ont oublié les fautes de leur jeunesse.

Denis Diderot
Jacques le Fataliste et son maître.

J'connaîtrai jamais le bonheur sur terre. Je suis bien trop con.

Raymond Queneau
L'Instant fatal.

Chaque chose qui peux nous arriver dans la vie a un côté positif, il suffit de le trouver.

Des océans nous séparent mais malgré la distance, mon coeur s'envole vers ton ciel.

Les conneries c'est comme les impôts , tu finis toujours par les payer

Pourquoi vouloir sans cesse tout changer, quand le bonheur est déjà devant nous ?

Si tu ne l'as pas entendu de tes propres oreilles et que tu ne l'as pas vu de tes propres yeux, ne laisse pas ton petit cerveau et ta légendaire mesquinerie inventer des choses que ta grande bouche aime déformer.

Mieux vaut être violent lorsque la violence rempli notre coeur, que de revêtir le manteau de la non violence, pour dissimuler notre impuissance.

Les défauts de l'âme sont comme les blessures du corps. Quelque soin qu'on prenne pour les guérir, les cicatrices paraissent toujours et elles sont à tout moment en danger de se rouvrir.

On dit souvent que le temps guérit les blessures. Je ne suis pas d'accord. Les blessures demeurent intactes. Avec le temps, notre esprit afin de mieux se protéger recouvre ces blessures de bandages et la douleur diminue mais elle ne disparaît jamais.

Les animaux sauvages ne tuent jamais par sport, l'homme est la seule créature pour qui la torture et la mort de ses semblables est une distraction.

L’évangile préféré des riches est l’évangile selon Saint Jean Cap Ferrat