CITATION SUR LES FEMMES

Lorsque mon orgueil d’homme est mis de côté, j’aperçois soudain que la femme est un être plus grand que ma masculinité. Cela simplifie dès lors ma raison de l’aimer avec sincérité voire, de la considérer à sa juste valeur comme la cime des cimes des cristaux précieux. En commençant par ma mère, je dis haut et fort « Femme du monde debout, femme du monde dévoile ta face debout pour toujours » !

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Je mets Dieu au pluriel, pour m'assurer de sa fragmentation. Je le mets aussi en mots. Il est ce qui en moi ne saurait se contenter du peu que je suis.

Le bonheur est une chose terrible à supporter. Surtout lorsque ce bonheur n'est pas celui pourquoi on avait arrangé toute sa vie.

Un homme qui a fait une fois un bond dans le Paradis, comment pourrait-il s'accommoder ensuite de la vie de tout le monde ?

Peut-être quand nous mourrons, peut-être la mort seule nous donnera la clef et la suite et la fin de cette aventure manquée.

L'amour comme un vertige, comme un sacrifice, et comme le dernier mot de tout.

Je cherche la clé des évasions vers ces pays désirés, et c'est peut-être la mort.

La plupart du temps, nous mourons de faiblesse, nous ne mourons de ne rien oser.

Le mariage est une chose impossible et pourtant la seule solution.

Le passé ne peut renaître.

Le monde d'aujourd'hui est, pour les hommes, un harem, et pour les femmes, un haras.

La plupart de nos affections reposent sur des malentendus réciproques.

Quand elle le vit, elle ressentit ce coup de couteau au coeur que les personnes qui n'ont jamais été sidérées par l'amour prennent pour une métaphore.

Le bon Dieu reconnaît les siens, mais il est si bon qu'il fait semblant de reconnaître tout le monde.

L'égalité devant la mort est une fiction de la religion ou de la morale que démentent les usages de la société ; mais l'égalité devant l'amour est un fait de la nature.

Evitons de croire théoriquement à l'évidence.