CITATION SUR L'ARGENT

Mai sur la cote et soudain la cote cache une crotte. En mai, on se met généralement à rêver grâce au festival de Cannes avec ses acteurs, ses films et ses fastes. Mais, mai nous révèle toujours un autre festival, le festival de cames des journalistes (sic)! Ces professionnels (spécialisés dans la vente des contenants d’air désoxygéné) ont toujours une sottise à nous transmettre via un article aussi inintéressant qu’une moque posée sur un mouchoir en papier. En tout cas, bravo les gars, continuez comme cela, ça nous donne envie de suivre une formation comme vous avez eue!

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Rien ne sert d'aimer si on aime mal.

Savoir ce que tout le monde sait c'est de ne rien savoir.

Certains croient que le génie est héréditaire,. Les autres n'ont pas d'enfants.

L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.

L'amour est un fugitif qui laisse bon nombre de blessure sur son chemin, mais il peut aussi s'avéré être le bonheur pour les rares élus qui ont sues le comprendre .

C'est si facile de perdre celle qu'on aime, mais difficile est la perte avant d'avoir pu dire je t'aime.

Les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix.

Ce que le tableau représente ? Cela dépend de celui qui le regarde.

Les mots sont comme les glands... Chacun d'eux ne donne pas un chêne, mais si vous en plantez un nombre suffisant, vous obtiendrez sûrement un chêne tôt ou tard.

On apprécie les gens pour leurs qualités mais on les aime pour leurs défauts...

Il n'y a rien de plus incertain que l'avenir. Nul ne sait où il sera demain ou dans 10 ans.Pensé que l'on a une quelconque contrôle sur nos vies est une illusion.Illusion donnée au Naïf. Mais le réaliste sait qu'il faut saisir chaque instant, Vivre Le Moment.

Me mentir une fois c'est une erreur, me mentir deux fois c'est un manque de respect...

Toutes les vérités sont bonnes à dire mais pas forcément agréables à entendre...

Couper le téléphone chez soi, de temps en temps, est une jouissance comparable à celle de la ballerine qui enlève ses chaussons et son tutu.

Tout n'est pas cirrhose dans la vie, comme dit l'alcoolique.