CITATION D'AMOUR

Donne moi ta main et je ne serai plus jamais seule.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Hitler n'est pas né d'une femme, Mais de l'amertume des hommes.

Charles de Leusse
Respire . 2004

La vengeance serre le cœur Autant que la mâchoire.

Charles de Leusse
Au Revoir.

Des chercheurs qui cherchent on en trouve. Mais des chercheurs qui trouvent on en cherches.

Ferme les yeux et le monde devient celui que tu veux.

Alain Berliner
Ma vie en rose.

Le danger réel n'est pas que les ordinateurs commencent à penser comme les humains, mais que les humains commencent à penser comme des ordinateurs.

Trois idéaux ont éclairé ma route et m'ont souvent redonné le courage d'affronter la vie avec optimisme :la bonté ,la beauté et la vérité.

Ne t'inquiète pas si tu as des difficultés en maths ,je peux t'assurer que les miennes sont bien plus importantes.

La plupart des couples adorent se raconter des histoires, penser que leur rencontre revêt un caractère exceptionnel, et ces innombrables unions qui se forment dans la banalité la plus totale sont souvent enrichies de détails offrant, tout de même, une petite extase. Finalement ont cherche l'exégèse en toute chose.

David Foenkinos
La délicatesse.

L'erreur est humaine mais pour un vrai désastre ça vous prend un ordinateur.

Le spermatozoïde est un bandit à l'état pur.

Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit.

Je te donnerai ma vie si je le devais. Je te donnerai mon âme si je le pouvais. Je te donnerais mon coeur même si c'est déjà fais. Je te donnerai ma présence même en cas d'absence Je te donnerai mon amour un peu plus chaque jour. Je te donnerai un câlin quand tu en as le plus besoin. Je te donne un "je t'aime" car ma vie sans toi ne serai pas la même.

J'aime aimer et j'aime être aimé. Mais c'est tellement mieux quand c'est en même temps.

La parole d'une femme est comme un venin. Elle vous pénètre, vous la ressentez en vous ... Elle vous bouffe de l’intérieur pour qu'un jour vous en mourriez...

Aimer c'est devenir dépendant au bonheur sans pour autant vouloir se soigner et devenir allergique à cette chose que l'on appelle Douleur.