CITATION SUR DIEU ET LA RELIGION

Dieu ne cesse de parler; mais le bruit des créatures au-dehors et de nos passions au-dedans nous étourdit et nous empêche de l'entendre.

Fénelon
Traité du ministère des pasteurs. 1688
Citation : Dieu ne cesse de parler; mais le bruit des créatures au-dehors et de nos passions au-dedans nous étourdit et nous empêche de l'entendre.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Elle lui dit un autre jour qu'elle gagerait qu'il avait deviné tout seul ce grand principe : que la parole a été donnée à l'homme pour cacher sa pensée.

Plus on plaît généralement, moins on plaît profondément..

Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien, tandis que les autres croient savoir ce qu'ils ne savent pas.

Toute pierre lancée au hasard se dirige, avec une étonnante précision, vers l'endroit qu'elle finira par atteindre.

A notre époque, on se refuse à croire que le plomb puisse être transformé en or... jusqu'au moment où on reçoit la facture du plombier.

Lorsque Dieu a créé l'homme et la femme, il a bêtement oublié d'en déposer le brevet si bien que maintenant, le premier imbécile venu peut en faire autant.

La femme est l'addition des ennuis, la soustraction du porte-monnaie, la multiplication des ennemis et la division des hommes.

Seule la distance d'un baiser sépare l'amour de l'amitié.

Quand mon verre est plein je le vide, et quand il est vide je me plains !

Celui qui a des enfants vit comme un chien et meurt comme un homme ; celui qui n'en a pas vit comme un homme et meurt comme un chien.

Celui qui mange l'estomac plein creuse sa tombe avec ses dents.

L'argent ressemble à l'hôte de passage : aujourd'hui il arrive, demain il n'est plus là.

Si tu veux nourrir un homme une fois, donne lui un bol de riz, si tu veux le nourrir toute sa vie alors apprend lui à le cultiver.

Ce que j'entends, je l'oublie. Ce que je vois, je le retiens. Ce que je fais, je le comprends.

Vivre pourrait aussi bien constituer une excellente raison de mourir !