CITATION PHILOSOPHIQUE

Gérer la misère, c’est la faire exister en tant que misère. La faire durer en tant que misère, l’installer durablement en tant que misère. Gérer la misère c’est vouloir que la misère existe. Mais comment se confronter à la misère, la regarder bien en face, puis lui trouver -non pas un substitut et encore moins son contraire : la richesse-, mais la voie du dégagement ?! Celle où l’Etre s’arrache à cette misère, précisément parce qu’il ne s’y trouve pas. L’Etre n’est jamais où se trouve la misère. L’Etre est ce que cache la misère, ce qu’elle voile, ce qu’elle voudrait occulter pour l’en priver.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Quoi de plus illusoire que la vengeance ?

En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice.

La vengeance ne remplace pas la perte d'un ami.

La vengeance est incompatible avec la liberté.

Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures.

Quand il n'y a plus de solution, reste la vengeance.

Sans pardon, la vie est gouvernée par un parcours sans fin de ressentiment et de vengeance.

Quand le déshonneur est public, il faut que la vengeance le soit aussi.

Ma souffrance est ma vengeance contre moi-même.

La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment : celle que nous donne la clémence est éternelle.

Plus la patience est grande et plus belle est la vengeance.

Ma vengeance est perdue s'il ignore en mourant que c'est moi qui le tue.

Les vengeances châtient, mais n'éliminent pas les fautes.

Les dieux de la vengeance exercent en silence.

Nul ne sait combien douce est la vengeance de celui qui a reçu l'injure.