CITATION SUR L'ARGENT

Quand certains comprendrons que le Temps n'est pas de l'argent, alors là seulement ils grandiront. Quand ils verront que le Temps ne se compte pas, alors là seulement ils évolueront. Quand le Temps Mécaniques ne fera plus obstacle aux besoins de leurs âmes, alors là seulement ils seront dans le Temps Présent. Quand le mental sera déconnecté de la fausse valeur de l'argent, alors là seulement ils le vivront.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Nous vivons presque toute notre vie entre souvenirs et projets, entre nostalgie et espérance.

Si on écoutait ce qui se dit, les riches seraient les méchants et les pauvres seraient les gentils, et bien sûr tout le monde veux devenir méchant !

On ne peut pas dire la vérité à la télé : il y a trop de monde qui regarde.

Il faut se méfier des comiques, parce que quelquefois ils disent des choses pour plaisanter.

Chacun possède au moins un rêve, dit l'étranger. Mais pas grand monde ne s'en souvient.

étudier sans réfléchir est vain, mais réfléchir sans apprendre est dangereux.

L'amour s'en vient, l'amour se meurt. à peine un rire et puis des pleurs.

Le souvenir d'un bonheur n'est bénéfique que lorsque celui qui se souvient est encore heureux. Dans le malheur il n'est pas une consolation ou un refuge, mais la brûlure d'un regret sans espoir.

Ne pouvant plus supporter l'idée de la mort, il se tue.

Si on colle l'oreille à la porte des livres et aux portes de la nuit, si on fait bien attention, on peut entendre la conversation des poètes.

Même l'objet le plus précieux ne vaut rien si vous n'avez pas d'acheteur !

J’ai remarqué que même les fatalistes regardent la route avant de traverser.

Celui qui n’a pas le goût de l’absolu se contente d’une médiocrité tranquille.

Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres. L'homme aima les oiseaux et inventa les cages.

D'ailleurs, parce que le vent, comme on dit, n'est pas à la poésie, ce n'est pas un motif pour que la poésie ne prenne pas son envol. Tout au contraire des vaisseaux, les oiseaux ne volent bien que contre le vent. Or la poésie tient de l'oiseau.