CITATIONS SUR LA POLITIQUE

Accueil > Politique > Politique citations et proverbes - PAGE : 4

Exprimer une idée est une activité difficile à laquelle il faut s'exercer ; la télé supprime cet exercice ; nous risquons de devenir un peuple de muets, frustrés de leur parole, et qui se défouleront par la violence.

La république est le gouvernement qui nous divise le moins.

La science de gouverner est toute dans l'art de dorer les pilules.

La France doit redouter également les gens qui ne sont capables de rien et les gens qui sont capables de tout.

Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.

Le pouvoir est fait, non pour servir le pouvoir des heureux mais pour la délivrance de ceux qui souffrent injustement.

L'idée de justice est au fond une idée de théâtre, de dénouement, de retour à l'équilibre ; après quoi, il n'y a plus rien. On s'en va. Fini le drame.

Pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain.

Baise la main que tu ne peux couper...

La dictature c'est "ferme ta gueule" et la démocratie c'est "cause toujours".

La société est divisée en deux classes : ceux qui ont plus de dîners que d'appétit et ceux qui ont plus d'appétit que de dîners.

L'état est le plus froid des monstres froids. Il ment froidement ; et voici le mensonge qui s'échappe de sa bouche : “Moi l'état, je suis le peuple.”

La loi, l'unique loi, farouche, inexorable, Qui régit tout progrès, c'est la loi du plus fort.

Il n'y a pas d'amitié possible entre deux hommes politiques, au moins dans le même parti

En politique, il vaut mieux avoir tort avec ses amis que raison avec ses adversaires.

Le Sénat est une assemblée d'hommes à idées fixes, heureusement corrigée par une abondante mortalité.

La politique est un chapitre de la météorologie. La météorologie est la science des courants d'air.

Les nations ont le sort qu'elles se font. Rien d'heureux ne leur vient du hasard. Ceux qui les servent sont ceux qui développent leur force profonde.

Ce qui déprime un pays, c'est cela : c'est la peur de l'avenir.

Pour créer un marché il faut inventer un problème, puis trouver sa solution.

DERNIERES CITATIONS

« Il vaut mieux penser le changement que changer le pansement. »

Francis Blanche

[0]

« Même les plus cons ont leur jour de gloire : leur anniversaire. »

Anonyme

[8]

« Puisqu'il faut bien un jour pousser son dernier soupir, autant que ce soit le jour de son anniversaire, au moins ça peut aider à éteindre les bougies. »

Anonyme

[7]

« J'ai rencontré juste avant Pâques un agneau qui faisait des projets d'avenir. »

Anonyme

[9]

« Restez chez vous ! »

Stone

[20]

CONNEXION

IDENTIFIANT :


MOT DE PASSE :