CITATION PHILOSOPHIQUE

Dans les ruines de l'école ou brûle un tableau noir, une craie s'est brisée en écrivant : espoir.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix.

Ce que le tableau représente ? Cela dépend de celui qui le regarde.

Les mots sont comme les glands... Chacun d'eux ne donne pas un chêne, mais si vous en plantez un nombre suffisant, vous obtiendrez sûrement un chêne tôt ou tard.

On apprécie les gens pour leurs qualités mais on les aime pour leurs défauts...

Il n'y a rien de plus incertain que l'avenir. Nul ne sait où il sera demain ou dans 10 ans.Pensé que l'on a une quelconque contrôle sur nos vies est une illusion.Illusion donnée au Naïf. Mais le réaliste sait qu'il faut saisir chaque instant, Vivre Le Moment.

Me mentir une fois c'est une erreur, me mentir deux fois c'est un manque de respect...

Toutes les vérités sont bonnes à dire mais pas forcément agréables à entendre...

Couper le téléphone chez soi, de temps en temps, est une jouissance comparable à celle de la ballerine qui enlève ses chaussons et son tutu.

Tout n'est pas cirrhose dans la vie, comme dit l'alcoolique.

Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité.

L'état est le plus froid des monstres froids. Il ment froidement ; et voici le mensonge qui s'échappe de sa bouche : “Moi l'état, je suis le peuple.”

Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.

Les crocodiles vivent cent ans ; les roses trois jours. Et pourtant, on offre des roses.

Quand le Ciel créa le temps, il en créa suffisamment.

La vie ressemble à un conte ; ce qui importe, ce n'est pas sa longueur, mais sa valeur.