CITATION SUR LES HOMMES

L'homme est né pour vivre dans les convulsions de l'inquiétude ou dans la léthargie de l'ennui.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

On devient vulnérable quand on est amoureux.

Vivre est une maladie, dont le sommeil nous soulage toutes les seize heures ; c'est un palliatif : la mort est le remède.

Le vrai bonheur coûte peu ; s'il est cher, il n'est pas d'une bonne espèce.

Pour moi, la femme idéale, c'est la femme corrézienne, celle de l'ancien temps, dure à la peine, qui sert les hommes à table, ne s'assied jamais avec eux et ne parle pas.

Je conseille à toutes les jeunes femmes de se marier avec un archéologue, car plus on vieillit, plus on a de chance de l'intéresser.

Celui qui vie avec son passé n'a pas d'avenir.

On n'écrit pas parce qu'on a quelque chose à dire mais parce qu'on a envie de dire quelque chose.

Il y a deux sortes d'amour : l'amour insatisfait, qui vous rend odieux, et l'amour satisfait, qui vous rend idiot...

Une femme qui se croit intelligente réclame les mêmes droits que l'homme. Une femme intelligente y renonce.

La moitié du monde n'apprécie pas ce que pense l'autre moitié.

On ne m’enlèvera pas de l’idée que la connerie est une forme d’intelligence.

Dieu a créé l'alcool pour que les femmes moches baisent quand même.

Quand on désire savoir, on interroge. Quand on veut être capable, on étudie. Revoyez sans arrêt ce que vous savez déjà. Étudiez sans cesse du nouveau. Alors vous deviendrez un Maître.

Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions.

Question : Qu’est-ce qui vous étonne le plus chez les humains ? Confucius : Ils perdent leur santé à faire de l’argent et, par la suite, ils perdent tout leur argent à tenter de la retrouver. En pensant anxieusement au futur, ils oublient le présent, de sorte qu’ils ne vivent ni le présent, ni le futur. Finalement, ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir et ils meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu…