CITATION PHILOSOPHIQUE

On parle beaucoup trop aux enfants du passé et pas assez de l'avenir. C'est-à-dire trop des autres et pas assez d'eux-mêmes.

DES CITATIONS AU HASARD QUE VOUS POURRIEZ AIMER

Ne sont-ce pas les deux problèmes les plus durs à résoudre : gagner sa vie quand on est pauvre, occuper sa vie quand on est riche.

Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose.

On peut allumer des dizaines de bougies à partir d'une seule sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant.

Il y a 3 choses intolérables dans la vie : le café froid, le champagne tiède et les femmes surexcitées.

Pour la première fois, j'avais goûté à la vengeance; c'était comme un vin aromatisé; en l'avalant, il était chaud, sentait le terroir, mais laissait un arrière-goût métallique, corrosif, donnant la sensation d'un empoisonnement.

On peut aimer l'amour sans aimer personne; on peut aimer un être sans aimer l'amour. L'amour, parfois, est exigeant et tyrannique, conseiller de vengeance, d'injustice et de colère; d'autres savent aimer sans jalousie et sans haine.

Aimer, c'est savoir dire je t'aime sans parler.

L'amour, c'est aussi se découvrir en écoutant chanter des mots qui sont encore à inventer.

L'amour est clair comme le jour, l'amour est simple comme le bonjour, l'amour est nu comme la main, c'est ton amour et le mien...

La croyance en une origine surnaturelle du mal n’est pas nécessaire. Les hommes sont à eux seuls capables des pires atrocités.

Tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère.

Plus loin on regarde vers le passé, plus loin on voit vers l’avenir.

Si vous regardez longtemps au fond des abysses, les abysses voient au fond de vous.

L’imagination est plus importante que la connaissance, car la connaissance est limitée, tandis que l’imagination englobe le monde entier.

Presque toute l’absurdité du comportement émane du désir d’imiter ceux à qui l’on ne peut ressembler.