CITATIONS SUR LA VIE

Accueil > Vie > Vie citations et proverbes - PAGE : 29

Le but de notre carrière, c'est la mort, c'est l'objet nécessaire de notre visée : si elle nous effraie, comme est-il possible d'aller un pas avant, sans fièvre ?

Familiarise-toi avec l’idée que la mort n’est rien pour nous, puisque tout bien et tout mal résident dans la sensation, et que la mort est l’éradication de nos sensations. Dès lors, la juste prise de conscience que la mort ne nous est rien autorise à jouir du caractère mortel de la vie : non pas en lui conférant une durée infinie, mais en l’amputant du désir d’immortalité.

Le bonheur se distingue du plaisir : ce dernier n'est pas lié au sentiment de l'existence, on ne s'y oublie pas en tant qu'être singulier.

On ne peut être aimant et compatissant sans contenir ses désirs et ses intérêts immédiats.

Lorsque nos intentions sont égoïstes, le fait que nos actes puissent paraître bons ne garantit pas qu'ils soient positifs ou éthiques.

Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi.

L'apaisement réside en chacun de nous.

C'est en parvenant à nos fins par l'effort, en étant prêt à faire le sacrifice de profits immédiats en faveur du bien-être d'autrui à long terme, que nous parviendrons au bonheur caractérisé par la paix et le contentement authentique.

On s'intéresse à ses membres comme parties de son corps, pourquoi pas aux hommes comme parties de l'humanité ?

La sensation d'être heureux ou malheureux dépend rarement de notre état dans l'absolu, mais de notre perception de la situation, de notre capacité à nous satisfaire de ce que nous avons.

Il n'importe guère qu'un être soit croyant ou non : il est beaucoup plus important qu'il soit bon.

Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous.

Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.

Folie toute l'intelligence sans la conscience profonde de la mort et de l'impertinence.

Ce qui est dur et fort va vers la mort. Ce qui est doux et faible va vers la vie.

Fuis les honneurs et l'honneur te suivra ; convoite la mort et la vie te sera donnée.

Pour l'homme qui pense, la mort n'est pas une fin mais un commencement.

Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort !

Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement ni surprise est pour ainsi dire mort; ses yeux sont éteints.

Si l'on devait vivre éternellement, tout deviendrait monotone. C'est l'idée de la mort qui nous talonne. C'est la hantise et le désir de l'homme de laisser une trace indélébile de son éphémère passage sur cette terre qui donnent naissance à l'art.

DERNIERES CITATIONS

« Tu veux mentir légalement, fais de la politique. »

Rhumantik

[11]

« Parfois il vaut mieux rester à terre. On essaie de se relever mais si on y arrive pas, on descend encore plus bas... à chaque fois, »

Stone

[16]

« Migrants: si le mur caprice à milliards se construit sur votre chemin, alors Trumpez-le, souillez-le, contournez l'obstacle par la mer, par les océans.... »

Jah Olela Wembo

[9]

« Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse. »

Proverbe Scandinave

[16]

« L'amour ne s'arrête pas aux contours des yeux! »

Jah Olela Wembo

[13]

CONNEXION

IDENTIFIANT :


MOT DE PASSE :