CITATIONS SUR LA VIE

Accueil > Vie > Vie citations et proverbes - PAGE : 10

Si tu entends battre ton coeur : c'est la preuve que tu es vivant !

Soit heureux en attendant le bonheur.

A un moment, tu arrêtes de chercher le bonheur. Tout simplement parce que tu te rends compte qu'il était juste sous tes yeux, depuis le début.

Le bonheur te garde gentil, les épreuves te gardent fort, les chagrins te gardent humain, les échecs te gardent humble mais seul l'espoir te fait avancer.

Page Facebook
Tu Me ManQues, Mais Par Fierté. Je me Tais..

Quand je suis allée à l'école, ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand. J'ai répondu "Heureux". Ils m'ont dis que je n'avais pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie.

La mélancolie et la tristesse sont déjà le commencement du désespoir ; le désespoir est le commencement cruel des différents degrés de la méchanceté.

Lautréamont
Poésies. 1870

Sans le devoir, la vie est molle et désossée ; elle ne peut plus se tenir.

Joseph Joubert
Pensées, essais, maximes et correspondances. 1838

Ce qui me maintient en vie c'est de savoir que tout n'est qu'illusion et qu'un jour tout s'arrêtera.

On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu'il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d'entre nous, les déterminés s'accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu'on se retrouve en face d'un rêve tout neuf qu'on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l'espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c'est d'être encore capable de rêver.

Parfois, on a besoin de s'éloigner, de prendre l'air, d'oublier tous nos problèmes, d'oublier qu'on a une vie merdique, d'oublier que les cons existent, d'oublier qu'on a mal, et pour cela, on s'isole un instant, même 30 secondes, pendant ce temps on n'entend rien, on ne ressent rien, on ne pense à rien, on oublie tout... Et puis l'instant d'après, c'est reparti, cette vie à 100 000 km/h, cette vie où on a pas le temps de respirer, cette vie qui parfois nous empoisonne, cette vie qui nous fait tant souffrir mais cette vie qu'on aime tellement...

L'enfance passe, la jeunesse prend place, la vieillesse les remplace et la mort les efface ... La vie est courte, le jugement est long et la sentence est éternelle, ne l'oublions pas... Alors fais de ta vie le chemin qui te mènera au paradis tu y entreras par la porte de ton choix.

Parcequ'il y a toujours un peu de vérité derrière les " je rigole"... Un peu de curiosité derrière les " je demandais juste " ... Un peu de savoir derrière les " je savais pas " ... Un peu de mensonge derrière les " je m'en fou"... Un peu de souffrance derrière les " ca va merci"...

La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.

Peut-être donnons-nous le meilleur de nous-mêmes à ceux qui de leur côté ne nous accordent que rarement une pensée.

Le pire n'est pas de tout savoir mais de tout comprendre.

La difficulté n'est qu'une question de temps.

Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité.

Le monde n'est pas fait pour vivre parfaitement heureux chaque jour, il nous procure des moments de faiblesses et de tristesses pour mieux apprécier ce qu'on a tout près de nous.

La vie ne tient qu'a un fil. Il faut faire attention sinon il ce casse et tu tombes dans le néant appelé "la mort".

Accepte ce que tu es. Tu es unique et tu as un rôle à jouer. Ne perds pas ton temps à rêver d'une vie qui n'est pas la tienne : tu t'épuises inutilement. Applique-toi à faire ce que tu dois faire et alors tu connaitras le bonheur.

DERNIERES CITATIONS

« Si tout les scientifiques cherchaient à assassiner la mort et non pas à flinguer les mortels? »

Reis Mirdita

[4]

« Le savoir n’a d’intérêt que s’il nous permet d’agir. »

Szczepan Yamenski

[1]

« L’avantage d’un ennemi, c’est qu’il est plus sincère qu’un ami. »

Szczepan Yamenski

[1]

« Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent. »

Szczepan Yamenski

[2]

« On reconnaît l'âne à ses oreilles, l'ours à ses griffes l'imbécile à ses discours. »

Anonyme

[4]

CONNEXION

IDENTIFIANT :


MOT DE PASSE :